SUD éducation Gard-Lozère
L’école n’est pas une entreprise, l’éducation n’est pas une marchandise !

Syndicat inter-catégoriel de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Académie de Montpellier

Pour nos retraites, on continue jusqu’au retrait : MERCREDI 29 JANVIER, APPEL à UNE JOURNÉE MASSIVE DE GRÉVE ET DE MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES ! PLAN d’ACTION de LA SEMAINE dans le GARD
Le mouvement contre la réforme des retraites connaît de multiples rebondissements, avec de nouvelles actions menées chaque jour. Dans notre secteur, les mobilisations contre les E3C et la LPPR dans le supérieur apportent leurs nouveaux lots de grévistes. Construisons chaque jour la grève jusqu’au retrait !
Article mis en ligne le 25 janvier 2020
dernière modification le 27 janvier 2020
logo imprimer

MANIFESTATIONS DANS LE GARD LE MERCREDI 29 JANVIER, VEILLE de la conférence sur le FINANCEMENT :

  • Nîmes : 14h30 aux Jardins de La Fontaine
  • Bagnols sur Cèze : 10h30 aux monuments aux morts
  • Alès  : 10h devant la sous-préfecture

APPEL à poursuivre la mobilisation en multipliant les initiatives les jeudi et vendredi qui suivent notamment avec des retraites aux flambeaux, des dépôts d’outils de travail, des assemblées générales, des initiatives en direction de la population.

PLAN d’ACTION de la SEMAINE dans le GARD :

Lundi 27 Janvier à 12h00
Rassemblement devant le lycée Duodha de Nîmes, la présidente de Région , le Dasen et toute une flopée de pontes seront présents. Un temps de parole sera accordé aux grévistes .
Mardi 28 janvier :
- 9h00 : Comité de grève à FO / Nîmes
- 10h00 : AG Éducation à FO / Nîmes
Mercredi 29 janvier :
Le matin : Action inter pro (en préparation) que les cheminots veulent retentissante.
Nous devons être le plus nombreux possible .
14h30 : Manifestation Inter pro Jardins de la Fontaine de Nîmes
proposition d"une AG de grévistes à la suite de la manifestation , si possible inter pro à confirmer Mardi en comité de grève et en AG .

Jeudi 30 février :

18h Rassemblement intersyndical devant la préfecture de Nîmes
Les cheminots feront le vin chaud et les grillades
On pourra jeter les outils et les tenues de travail

Samedi 1er février
action le matin sur Bagnols

Les actions pour la fin de la semaine seront décidées en AG ,
soyons nombreux-ses à y participer et n’hésitez pas à envoyer vos contributions par retour de mail .

https://www.sudeducation.org/Pour-nos-retraites-on-continue-jusqu-au-retrait.html

Le mouvement contre la réforme des retraites connaît de multiples rebondissements, avec de nouvelles actions menées chaque jour. Dans notre secteur, les mobilisations contre les E3C et la LPPR dans le supérieur apportent leurs nouveaux lots de grévistes. Construisons chaque jour la grève jusqu’au retrait !

La fin de l’âge pivot ? Un sacré enfumage

Que les choses soient claires : l’âge pivot provisoirement suspendu (article 56) ne
concerne que les générations nées entre 1960 et 1975. Et encore, même celui-ci
pourra être soit inscrit dans la loi (si les partenaires sociaux ne trouvent pas de solu-
tion satisfaisante pour le gouvernement d’ici avril), soit rétabli ultérieurement par simple ordonnance. Pour tou-te-s les autres, l’âge pivot à plus de 64 ans, c’est-à-dire un recul pur et simple de l’âge de départ à la retraite, est bel et bien maintenu. La CFDT et l’UNSA font donc croire à tout le monde qu’une avancée significative a été obtenue : ce petit jeu médiatique, qui oublie tout le reste, est objectivement dans l’intérêt du patronat. Ne nous laissons pas enfumer : c’est bien le retrait du projet de loi qu’il faut revendiquer.

Les femmes grandes perdantes

Le gouvernement tente un tour de force majeur : faire croire que les femmes bénéficieraient de la réforme des retraites. Il est insupportable d’être ainsi manipulées : les femmes seront au contraire les grandes perdantes, tout le monde le sait. En effet, dans la fonction publique, le passage d’un mode de calcul sur les 6 derniers mois à une prise en compte de l’ensemble de la carrière va inévitablement entraîner une baisse des pensions : en effet, les femmes connaissent beaucoup plus de périodes à faibles revenus (temps partiels, congés parentaux). Les autres dispositions de la réforme (points supplémentaires accordés pour
les enfants, pensions de reversion) vont dans le même sens : le projet de réforme aggravera encore plus les inégalités hommes-femmes entre pensionnées !

En grève, en manif et en AG le 29 janvier !




pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2017-2020 © SUD éducation Gard-Lozère - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39