SUD éducation Gard-Lozère
L’école n’est pas une entreprise, l’éducation n’est pas une marchandise !

Syndicat inter-catégoriel de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Académie de Montpellier

Lettre ouverte à la Rectrice de l’académie de Montpellier sur la demande de moyens exceptionnels pour la rentrée 2020
Article mis en ligne le 29 mai 2020
logo imprimer

Madame la Rectrice,

notre organisation syndicale vous interpelle quant à la nécessité de mettre en place un plan d’urgence dans l’académie pour la rentrée 2020.

L’école à distance pendant le confinement ne permet pas d’égaler l’enseignement en présentiel et est à la source de l’aggravation des inégalités sociales. Les parents d’élèves, au travail ou en télétravail, doivent faire face à une situation inédite et ont exprimé leurs difficultés à assumer le suivi & l’accompagnement de leurs enfants dans leur scolarité. Une quantité non négligeable d’élèves a entièrement décroché. De plus notre département compte de nombreux réseaux d’éducation prioritaire très touchés par ce décrochage scolaire.

La réouverture progressive des écoles et établissements scolaires maintient de nombreux élèves en distanciel. Pour ceux et celles qui reprendront le chemin l’école, sur la base du volontariat des parents, le protocole sanitaire va imposer de telles contraintes de travail qu’il nous semble difficile d’assurer un véritable enseignement en toute sérénité, notamment chez les plus petits. Le personnel devra exercer dans un climat anxiogène avec la responsabilité morale de s’assurer du respect des gestes barrière avant tout.

Dans ce contexte, il nous apparaît plus que jamais indispensable de prévoir des moyens exceptionnels pour la prochaine rentrée avec des effectifs considérablement réduits afin de compenser les mois très perturbés par l’épidémie. La dotation supplémentaire est largement insuffisante : pas de création de postes dans le 1er degré pour le Gard alors que nous avons déjà alerté sur l’absence de personnel remplaçant pour les arrêts de courte durée. Le second degré accuse aussi un manque de personnel avec des effectifs de 30 élèves par classe dans certains niveaux. Il nous semble inenvisageable de reprendre en 2020 dans de telles conditions au vu du contexte.

Face à cette situation, les leviers pour cela sont possibles : nominations supplémentaires de stagiaires dans le Gard, titularisation des contractuel-le-s ( avec la mise en place d’une formation continue) ou encore recours à la liste complémentaire dans le 1er degré.

De plus, nous souhaitons attirer votre attention sur l’absence de médecine de prévention dans le Gard et la Lozère. Au vu du nombre d’inconnues que soulève cette épidémie, il nous semble plus que jamais primordial que les personnels puissent être accompagnés par les services de santé du rectorat en cas de besoin.

Nous savons compter sur vous pour prendre en considération nos revendications légitimes.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer Madame la Rectrice, nos respectueuses salutations.

La secrétaire départementale de SUD Éducation Gard-Lozère


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • lettre_ouverte_mai_2020.pdf
  • 358.5 ko / PDF


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2017-2020 © SUD éducation Gard-Lozère - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39