SUD éducation Gard-Lozère
L’école n’est pas une entreprise, l’éducation n’est pas une marchandise !

Syndicat inter-catégoriel de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Académie de Montpellier

Contre le Projet de loi « Sécurité Globale » : Solidaires 30 appelle à se joindre au rassemblement devant la préfecture de Nîmes le 28 novembre à 14h.
Article mis en ligne le 26 novembre 2020
logo imprimer

Communiqué de presse

L’Union Syndicale Solidaires 30 appelle à se joindre au rassemblement prévu ce samedi 28 novembre à 14h devant la Préfecture du Gard.

Le Projet de loi de « sécurité globale » a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale le 24 novembre. Pour Solidaires 30 ce projet de loi est particulièrement dangereux et contient de trop nombreuses remises en cause des libertés fondamentales de la population.

Derrière la loi de « sécurité globale », c’est toute une société de la surveillance quotidienne, complétée par le schéma national du maintien de l’ordre sorti en septembre que le gouvernement veut imposer, renforcé par les drones, les caméras et les logiciels de reconnaissance faciale qui continuent de se développer. Solidaires 30 ne peut accepter ce modèle de société, où le tout sécuritaire et la surveillance de la population prime sur les libertés fondamentales.

De plus, la loi de « sécurité globale » entend interdire de filmer les forces de l’ordre en intervention, alors que la population a le droit de demander des comptes sur la gestion du maintien de l’ordre, notamment. Le gouvernement par cette loi, ne cherche qu’à mettre sous le tapis le sujet embarrassant des violences policières et de la répression que subit le mouvement social depuis plusieurs années. Solidaires 30 dénonce les violences policières et la répression subie par les acteur·rice·s du mouvement social depuis de nombreuses années. Pour Solidaires 30, manifester est une liberté fondamentale qui ne peut être réduite ou entravée.

Pour Solidaires 30, ce projet de loi est symptomatique de la volonté de raidissement autoritaire affichée par ce gouvernement qui profite de la crise sanitaire pour faire avancer son programme réactionnaire.

Les attaques contre les libertés de la presse contenues dans la loi de « sécurité globale » sont proprement inacceptables, ce que dénoncent les syndicats de journalistes dont le SNJ-Solidaires ainsi que les rédactions des médias.

L’Union syndicale Solidaires 30 appelle le gouvernement à retirer son projet de loi et l’ensemble des travailleuses et travailleurs et de la population à réagir face à ces attaques. Il faut dans l’immédiat échanger sur les lieux de travail, montrer ce qui est en train de se passer, participer aux rassemblements et mobilisations qui viennent pour bloquer le projet de loi sécurité globale et toutes les autres attaques liberticides à venir.

Rendez-vous le 28 novembre à 14h devant la Préfecture du Gard à Nîmes.

Cette manifestation a été déclarée en préfecture par la Ligue des droits de l’homme. Il suffit de se munir de l’attestation dérogatoire disponible ci-dessous.



Téléchargements Fichier à télécharger :
  • attestation_derogatoire_pour_le_rassemblement_de_samedi_28_nov_devant_la_pref.doc
  • 29.5 ko / Word


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2021 © SUD éducation Gard-Lozère - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39